5 Bonnes raisons de venir à Gien

 LE CHATEAU

Dominant la ville et la Loire, le château actuel a été construit à partir de 1482, sur l’emplacement d’une ancienne forteresse médiévale, à la demande d’Anne de Beaujeu. Le château se situe sur les ruines d’un ancien édifice médiéval dont la grande salle seigneuriale se trouvait entre le château et l’église. Ne subsiste actuellement qu’une tour construite vers la fin du XIVème siècle, la tour « Jeanne d’Arc » visible depuis la terrasse et appelée ainsi en souvenir de son passage au château. Il abrite désormais le Musée de la Chasse et de la Nature en Val de Loire...

Plus d'infos sur  www.chateaumuseegien.fr

 LA FAIENCE

La Faïencerie de Gien a été créée en 1821 à Gien dans le Val de Loire, au cœur de la France.

Le XIXème siècle donne naissance à de nombreux sites de productions, héritiers des céramistes des siècles passés. Son histoire bicentenaire est attachée au nom de son créateur, l’anglais Thomas Hall. Hall s’installe à Gien et achète l’enclos et les bâtiments du couvent des Minimes situés sur les bords de Loire.

A cette époque, la ville de Gien possède plusieurs atouts : c’est un carrefour commercial important, la ville regorge de matières premières (argiles, sables, cailloux siliceux de Loire) et surtout la Loire permet l’acheminement du bois des forêts d’Orléans pour les fours de cuisson...

Plus d'infos sur www.gien.com/fr/

 LA LOIRE 

La Loire est souvent présentée comme le « seul grand fleuve sauvage » d’Europe. Indomptable et capricieuse, aucun barrage n’entrave son cours. L'intégralité du fleuve a été inscrite comme site d’importance communautaire du réseau européen Natura 2000 au titre des deux directives européennes « Oiseaux » et « Habitats », pour la protection de sa faune et de sa flore sauvage.

 LES   COTEAUX

Voisine des AOC sancerre et pouilly-fumé, l'aire des coteaux-du-giennois constitue le vignoble le plus septentrional de la Loire nivernaise. Depuis les anciennes terrasses de la Loire à Gien, les vignes s'étendent vers Cosne-sur-Loire sur des sols argilo-calcaires. Orientés à leurs débuts vers des vins rouges et rosés, issus de l'assemblage du gamay et du pinot noir, les coteaux-du-giennois développent la culture du sauvignon.

Plus d'infos sur coteauxdugiennois.fr

 LES GOURMANDISES

Des pâtissiers du coin ont élaboré des spécialités qui connaissent une certaine notoriété. On peut citer, entre autres, les Galets de Loire (amandes grillées enrobées de chocolat parfumé au moka), les Bouchons du Giennois (praliné noisette à la crêpe dentelle dragéifié), les Cloadius (caramel mou mélangé à une liqueur et enrobé de caramel dur), sans oublier les Délices d'Anne de Beaujeu.