200 ans de la Faïencerie de Gien

La Faïencerie de Gien fête ses 200 ans cette année 

 

LE DEBUT DE  L'HISTOIRE

Thomas Hulm dit Hall, acquiert la Faïencerie de Gien en 1821. Hall choisit l'ancien couvent des Minimes fondé en 1490 par Anne de Beaujeu pour s'y établir. En effet, le bâtiment est en bord de Loire, voie idéale pour transporter les marchandises et sa proximité avec la fôret d'Orléans lui assure l'apport en bois nécessaire pour faire fonctionner les fours. La région est également riche en cailloux de silices qui font partie intégrante de la recette. 

 

LES GESTES IMMUABLES DES MAITRES FAIENCIERS

Chaque objet passe entre les mains de pas moins de 30 artisans, qui pour beaucoup perpétuent des gestes initiés il ya 200 ans. Aujourd'hui ils sont 80 sur 130 personnes travaillant à la manufacture. "Nos maitres faienciers sont décorés de l'Ordre National des Arts et des Lettres. Ils cherchent en permanence à magnifier la matière" précise le PDG Yves de Talhouet.

D'atelier en atelier, de main en main, c'est une orchestration de gestes précis et attentionnés qui compose l'objet final. La pâte, qui désaérée se transforme en "boudins de terre" ou se dilue en barbotine. Des moules en plâtre , conçus à partir d'un moule-mère, sculpté par un modeleur , sortent les "pièces de crue , avant séchage. Une premiere cuisson de 18heures à 1045°C dans les fours tunnels donne le biscuit. Il se fait toiletter afin d'enlever la moindre aspérité puis en un geste ultra rapide il se voit attraper et plonger dans un bain d'émail, avant une deuxiemme cuisson de 27heures jusqu'à 1045°c. Après, direction l'atelier couleurs, avant une dernière cuisson les révélant et leur conférant une intensité particulière. Le processus est identique pour les plats et assiettes. Si ce n'est que le moulage est remplacé par l'estampage , les assiettes prenant leur forme par pressage. 

@ Photographie Romain Beaumont

 

DES PIECES PEINTES A LA MAIN

30 personnes pour l'Atelier de décoration, le plus important de la Faïencerie. Plusieurs techniques sont employées mais elles sont toutes réalisées à la main. Que ce soit celle appelée chromolitographie qui consite à appliquer un décoir sur un bol par transfert, ou l'éxécution à main levée des filets monochromes ourlant les assiettes. Le "peint main" se reserve aux pièces et décors plus complexes - collections Renaissances Italiennes, Dominotés, Pivoines - qui sont réalisées en plusieurs étapes. La linogravure en est la première. Des centaines de planches de cuivre de déesins gravés sont classées depuis 121. Encrées, elles déposent sur un papier de soie leurs dessins. Ils sont ensuite découpés et apposés sur la pièce. Les peintres viennent avec leur pinceau déposer les diffférentes couleurs, leur inculquant du modelé, jouant de la lumière et des ombres. Chaque création est signée de ses initiales par l'artisan. Elles peuvent accroitre l'intérêt de la pièce auprès des collectionneurs, toutes uniques.

@ Photographie Romain Beaumont

 

UNE MANUFACTURE OUVERTE AUX ARTISTES 

" C'est peut être ce lien très spécial avec les artistes qui définit le mieux la manufacture de Gien" Yves de Talhouet insiste sur cette caractéristique qui en fait une Faïencerie créative. Ces différentes collaborations écrivent, en creux, l'histoire des arts décoratif. Gien, avec une ouverture d'esprit rare, s'est associé aux artistes de son époque, et cela est plus que jamais vrai aujourd'hui. 

@ Photographie Faïencerie de Gien

 

QUELQUES CHIFFRES 

800 000 c'est le nombre de pièces réalisées à la main chaque année 

3000 boutiques dans le monde 

40% du chiffre d'affaires à l'export 

50 collections actives au catalogue Gien 

8000 planches et 1200 dessins numérisés dans une base de donnée 

4000 moules conservés et 5000 plaques de cuivres gravées 

 

LES EVENEMENTS DES 200 ANS

- Des réeditions qui marquent de grandes périodes de la Faiencerie de Gien, sous forme de pièces décoratives 

- Des cartes blanches à des personnalités artistiques et créatives qui font l'air du temps aujourd'hui, avec un désir de créer la surprise !

- L'Inauguration du nouveau Musée de la Faiencerie de Gien, un musée avec une dimension spéciale car il s'inscrit déjà dans la manufacture, relié à la production, riche de 200 ans d'Histoire. Le visiteur sera plongé à l'intérieur de la manufacture 

- De nombreux partenariats avec les 3000 boutiques et revendeurs dans le monde et des actions au sein même de la manufacture sont également à prévoir.

 

Visitez le site internet de la Faiencerie de Gien